Tournée et distribution

A lire

Résumé

Média

Conception et mise en scène

Antonella Amirante

 

Texte

 (commande d’écriture)

Simon Grangeat

 

Créateur vidéo - son

Nicolas Maisse

 

 Scénographie - costumes

Elsa Belenguier

 

Distribution

 en cours

 

 Administration de production

Frédérique Yaghaian

 

Coproductions

La scène nationale le Merlan – Marseille

 

Soutiens

L’arc, scène nationale - Le Creusot

En résidence d’écriture à la Gare Franche – Marseille

Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

 

 

 

 

 

 

« Au début des années 60, à cause de la pollution atmosphérique, et surtout, à la campagne, à cause de la pollution de l’eau, les lucioles ont commencé à disparaître. Cela a été un phénomène foudroyant et fulgurant. Après quelques années, il n’y avait plus de lucioles.

 

 Extrait du texte de Pier Paolo Pasolini - Corriere della sera 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : en création

nombre de personnes en tournée : en création

A partir de : en création

Inspiration (Antonella Amirante)

Les lucioles de Pasolini sont la métaphore d'une humanité en voie d'extinction, une humanité qui continue d’éclairer la nuit grâce à l’autonomie et à la spécificité de sa pensée.

La recherche du bonheur individuel, en contradiction avec une société qui chercherait à uniformiser les ressentis pour privilégier la « somnolence » rassurante de la masse contre la « vitalité » de l’individu, est une thématique qui m’accompagne depuis longtemps. En plissant les yeux pour mieux distinguer les silhouettes des lucioles dans la nuit, je peux reconnaître beaucoup de personnages qui m’ont accompagnés ces dernières années sur le plateau (Mohamed et Inaya dans Du piment dans les yeux ; Vittoria dans Arrange-toi ; Vincenzo, Marta, Sabino et Angela dans La revanche…) ; tous ces hommes et ces femmes qui se battent pour gagner leur bonheur.

 

Intention de mise en scène

Lucioles / enquête  sera un spectacle nourri par une véritable enquête sur le bonheur, que j’entreprends avec Simon Grangeat. Les traces que nous garderons de nos rencontres ponctueront le parcours de Alice R., héroïne de notre fiction théâtrale.

 

Il est où le bonheur ? C’est quoi ? Je le cherche où ? En haut ? En bas ? A côté de moi ? Derrière moi ou devant moi ? Dans moi ou en dehors de moi ? Pour incarner cette recherche, une actrice/circassienne (mât chinois), seule en scène puisque le chagrin nous isole, essaiera de s’élever pour retrouver sa luciole en défiant la force de « gravité » qui nous tient au sol. Coupée du monde par sa mélancolie, elle cherche néanmoins des solutions en rencontrant des « spécialistes du bonheur ». Qui seront présents au plateau via une représentation dématérialisée  (univers sonore, vidéos, photos).

 

Intention d'écriture (Simon Grangeat)

« Les lucioles – depuis Pasolini, nous déplorons leur disparition. La perte de leur vitalité résistante. La défaite de devenir mineurs qu'elles représentent, contre l'éblouissement de la masse. Avec Georges-Didi Huberman, nous constatons leur survivance. L'attention qu'il faudrait vouloir leur porter pour être capables de continuer à les observer. Entre ces deux textes, les lucioles se dotent d'une charge métaphorique polymorphe. Le peuple. L'élan vital. La résistance des dominés. Une

certaine idée de la joie – au sens de puissance d'agir. Le bonheur des simples face aux systèmes d'oppression. Lucioles / enquête se propose de partir à leur recherche. Le principe d'écriture sera celui de l'investigation. Le point de départ, extrêmement quotidien, une rupture amoureuse et la réponse médicamentée qu'on y apporte fréquemment dans notre pays. Anti-dépresseur. Effacement de la douleur. Normalisation des affects. Mais à la lecture des possibles effets secondaires, Alice R. renonce à son traitement et décide de chercher le bonheur par d'autres voies. Rendez-vous avec de (réels) spécialistes du cerveau, psychiatres, psychologues, neuro-etc... observation des techniques spirituelles, plantes, art, sport, sexualités… Le processus d'écriture tout comme le texte final explorera les différentes pistes contemporaines qui nous donnent rendez-vous avec notre félicité. »

 

Le bonheur : Alice R… et les autres :

Pendant la période de recherche, nous rencontrerons des « spécialistes du bonheur » pour chercher à comprendre comment les gens s’en sortent avec cette question là ? Où cherchent-ils leurs différents remèdes ?

Au-delà de ces entretiens, avec des spécialistes, nous souhaitons poser la question à d’autres, à ceux qui ne sont pas spécialistes… Est-il un sujet qui ne soit pas aussi universel ? Qui ne s’est jamais posé la question « C’est quoi le bonheur ? ». Nous proposerons aux gens de nous parler de leur perception du bonheur, série d’interviews filmées qui constituera la base d’un film documentaire pour approcher les différentes définitions du bonheur.

 

Autour du bonheur : proposition de rencontres avec les habitants

Dans la même idée que les interviews effectuées au cours de la recherche de création, nous proposerons aux lieux qui nous accueilleront de venir quelques jours avant la représentation pour rencontrer les habitants, dans leurs lieux de vie et de passage, et leur poser la même question «  C’est quoi le bonheur ? »… Et qui sait si nous ne retrouverons pas ces mêmes habitants et leur témoignage dans Lucioles / enquête ?

 

Antonella Amirante

Metteur en scène

06 10 15 33 72

Frédérique Yaghaian

Administratrice de production

06 08 14 59 92

Compagnie AnteprimA

156 Cours Docteur Long 69003 Lyon

Licences 2-1026400 / 3-1026401

siret 508 992 484 00024 APE 9001Z

cie.anteprima@gmail.com

La compagnie AnteprimA est associée à la Scène Nationale le Merlan Marseille et à l'Arc Scène Nationale Le Creusot

Partenaires :